Textes sur la musique

L'accompagnement à l'époque baroque : la basse continue.   télécharger télécharger
     Un résumé de ce qu'en disent les compositeurs et théoriciens des 17e et 18e siècles... des conseils qui montrent quels défauts éviter.

Comment prononcer le latin des oeuvres françaises, du 17e au 19e siècle.  télécharger télécharger
     La sonorité du latin "gallican" (c'est-à-dire employé en France) présente de notables différences avec celle du latin prononcé "à l'italienne". Que ce soit pour les oeuvres religieuses baroques, et même pour des oeuvres de la fin du 19e siècle comme le Requiem de Gabriel Fauré, une exécution scrupuleuse doit veiller à ce que la prononciation se conforme aux habitudes de l'époque. En France, le latin s'énonçait avec des sonorités très proches de celles du français, et le langage courant a conservé la prononciation de tels mots latins : minimum se dit mi-ni-mom et non mi-ni-moum, casus belli se dit ka-zus et non ka-zous.
Ainsi, le célèbre Pie Jesu (du Requiem de Fauré) ne devrait pas être un "P-yéyé-zou" mais un "Pié-gé-zu"...

Essai sur la manière correcte de noter la musique, de Jean-Pierre Coulon.  télécharger télécharger
     Un aide-mémoire indispensable pour tout compositeur, copiste ou arrangeur : on y passe en revue toutes les maladresses que l'on ne doit pas commettre en écrivant de la musique, que ce soit manuellement ou bien avec un logiciel d'édition.

 

 "Chanter avec les tout petits"  - 25 ritournelles commentées  - Yvonne Miquel
 télécharger recueil de ritournelles 
(97 pages)  - ouvrage rédigé en 2006.
       Le chant avec les très jeunes enfants, à la maison, à la crèche, à la PMI : pourquoi et comment. Les ritournelles originales, présentées et commentées, correspondent à des situations fréquemment rencontrées. Elles seront d'une grande utilité pour les parents et les professionnels de la petite enfance.

 

 

3 votes. Moyenne 4.00 sur 5.

Ajouter un commentaire

Date de dernière mise à jour : 03/04/2017