PARTITIONS

partitions gratuites à télécharger librement...

 mes TRANSCRIPTIONS  pour jouer ensemble (2 à 5 instruments)
 
partitions pour ORCHESTRE (6 instruments et plus)

 partitions pour CHANT  du répertoire classique

 partitions pour CLAVIER  : piano, clavecin, orgue

 partitions pour INSTRUMENT seul  avec accompagnement

Editées par mes soins, ces partitions sont sous Licences Libres, elles peuvent donc être librement utilisées, photocopiées et éventuellement modifiées, mais non vendues. Le nom de l'auteur et/ou du transcripteur doit figurer.

Creative Commons Attribution new icon Creative Commons Noncommercial icon  Creative Commons Share Alike icon   Signification des symboles de "Creative Commons" : 1) L'œuvre peut être librement utilisée, à la condition de l'attribuer à l'auteur en citant son nom. 2) Le titulaire de droits autorise les utilisations non commerciales,  tandis que les utilisations commerciales restent soumises à son autorisation. 3) Le titulaire autorise à l'avance les modifications  à condition que les créations dérivées soient partagées selon la même licence.

 Pourquoi la gratuité ? Le régime du droit d'auteur, initié par Beaumarchais à la fin du 18e siècle, ne répond plus au mode de fonctionnement de la création artistique actuelle. Lorsqu'il signe un contrat avec un éditeur, le compositeur ne reçoit qu'un petit pourcentage sur le prix de chaque partition vendue, il faut donc qu'en soit écoulé un nombre important pour considérer que ce pourcentage rénumère réellement son travail. Autant dire que ce n'est plus le cas, si cela a été vrai il y a un siècle. De plus, la pratique abusive de la photocopie, pour contourner le problème du prix souvent trop élevé de la partition, diminue d'autant la part de l'auteur. Par ailleurs, les éditeurs traditionnels déplorent une baisse régulière de leur chiffre d'affaire sans proposer d'alternative à la vente de partitions imprimées. Quelques nouvelles pratiques éditoriales apparaissent sur le net, comme la vente de fichiers PDF, mais restent marginales.

L'avenir semble toutefois prometteur pour le support de la "tablette" (iPad) : dans peu de temps le musicien aura sur son pupitre un outil permettant d'afficher des pages de partitions sans limitation, avec "tourne" automatique, et renvoi simultanés pour des musiciens jouant ensemble... etc. avec un confort de lecture équivalent à celui de l'impression. La partition numérique cessera d'être un objet tangible et unique, puiqu'elle ne passera plus par un support de papier.

Conclusion : Plutôt que les pièces présentées sur ce site dorment sur une étagère jalousement gardée, je préfère les proposer aux amateurs de musique active : en les jouant, ils achèvent le destin de ces oeuvres : être entendues. Certes, le travail de gravure (c'est à dire, la copie et la disposition correcte de la mise en forme) n'est pas rétribué par une contribution financière, mais puisque ce travail est déjà réalisé (suite à un usage personnel dans mes classes de musique de chambre, etc.) ...autant le partager avec le plus grand nombre, non ?...

Vous appréciez cette démarche ? Vous pouvez la soutenir et faire un don via PayPal ...   
Votre contribution permet en outre de débarrasser ce site de publicités inopportunes !